La grande traversée…

La grande traversée…

Vendredi, c’était journée préparation des avions pour la grande traversée. L’objectif était de pouvoir quitter Sitia samedi dans le courant de la matinée pour profiter des vents calmes qui nous permettraient d’effectuer le vol direct entre Sitia (LGST) et Mersa Matruh (HEMM). Pas moins de 240 nautiques à parcourir à une vitesse de 75 noeuds sans vent, soit 3h12 de vol en théorie… au dessus de l’eau 😳 Moi qui déteste traverser de l’eau en avion monomoteur, me voilà servi…

img_4910Faire le plein d’essence, le plein d’huile, nettoyer les ailes, organiser le cockpit pour faciliter l’accès aux balises de detresse et autres fumigènes, et puis surtout… prendre des centaines de photos avec tous les locaux et les enfants qui avaient entendu voler les vieux coucous et qui s’étaient précipités vers l’aéroport de Sitia pour voir ce qu’il s’y passait…

Après une bonne nuit de repos, deniers préparatifs et nous voilà donc tous prêts au départ vers 12h30. L’ordre de décollage est fonction de la vitesse de croisière de chaque avion, les plus rapides en premier et les plus lents en dernier. Ceci pour éviter les depassements et manœuvres dangereuses. Nous décidons de voler en formation avec les 3 Travelair avec lesquels nous avions traversé la France.

Décollage de Sitia en piste 23.

img_1949

Dans les premières minutes du vol, nous prenons du vent de face. Notre vitesse sol n’est que de 60 noeuds 😟 Avec 3h30 d’autonomie, il nous est impossible de rejoindre la côte égyptienne à cette vitesse. Grand moment de doute donc, pendant de longues minutes. Le point de non retour est encore loin devant, il faut donc prendre le risque de voir comment les choses évoluent en chemin…

img_1951

D’autres avions sont devant nous, et personne ne semble se plaindre de trop de vent contraire. Spectacle magnifique en quittant les côtes crétoises, en bonne compagnie…

img_1955

Partis donc pour un vol de plus de 3 heures au-dessus de l’eau. Initialement commencée à 4000 pieds, la traversée s’avère plus facile aux alentours de 2500 pieds. Voici en image ce qu’il y avait à voir au beau milieu de la Méditerranée ce samedi 12 novembre 2016…du bleu!

img_1969

Frog ne semble pas être très inquiète, elle gesticule dans tous les sens pour prendre ces quelques très chouettes photos de Team Alaska et Team Canada.

img_1964

img_1958

img_1978

img_1974

Et deux photos du Stampe prises par Nathalie !

img_1454img_1451

 

Après 2h30 de vol, on aperçoit enfin les premières côtes égyptiennes. Kiwi commence doucement à se détendre.

img_1986

Ca y est !!! Nous avons rejoint l’autre continent !!!

img_1988

Piste 33 en usage, petit passage à basse altitude sur la piste pour saluer les contrôleurs aériens qui font un travail impeccable pour coordonner l’arrivée de toutes ces machines infernales.

Acceuil à l’égyptienne avec des chants, des danses, beaucoup de bienveillance et de chaleur.

img_4939

 

Nous sommes en Afrique, et Frog & Kiwi sont heureux !!!

img_4935

img_4933

img_4930

Dans le bus qui nous mène à l’hôtel, je demande à ceux qui ont réussi cette traversée tant redoutée de lever la main !

img_4946

Pour terminer ce post, nous aimerions dédier ce vol et cette traversée à tous les migrants, hommes, femmes et enfants, qui risquent leur vie, 1000 fois plus que nous, chaque jour, pour rejoindre “notre eldorado européen”….. quand on voit de ses propres yeux ce qu’ils sont prêts à traverser…ne laissons pas Notre Mer devenir le plus grand cimetière d’Africains au monde.

 

One thought on “La grande traversée…

Leave a Reply