Browsed by
Author: Frog

Stampe V29 is back home now!

Stampe V29 is back home now!

On Friday 13 October 2017, Cedric could finally fly our OO-GWB from Antwerp to Charleroi, her home base.

After almost one year, a long voyage across Europe and Africa and a long repair and overhaul process of the engine (which got cracked during the rally), our bird is now back home.

We are thrilled to see her here again, we missed her a lot.

Thanks to Manfredo and Frederic for their patience, and thanks to Michel and François for welcoming her in Charleroi.

Again, it was a happy 13th! ūüôā

 

Notre oiseau est de retour en Belgique !

Notre oiseau est de retour en Belgique !

Nous avons le plaisir de vous informer que notre petit Stampe a remont√© l’oc√©an Atlantique depuis Le Cap en Afrique du Sud, le long des c√ītes de l’Afrique de l’Ouest, et est arriv√© entier et en parfait √©tat au port d’Anvers, en Belgique.

Il aura donc travers√© “les mers” de l’h√©misph√®re sud et de l’h√©misph√®re nord sans encombre et est presque de retour au bercail.

Il va falloir remonter ses ailes et son h√©lice maintenant, l’inspecter de fond en comble et¬†enfin le ramener “√† la maison”, √† Charleroi.

Retour prévu par la voie des airs vendredi 14 avril 2017 en fin de journée.

Un joli clin d‚ÄôŇďil ;-)

Un joli clin d‚ÄôŇďil ;-)

Frog & Kiwi ont re√ßu un tr√®s joli cadeau lundi dernier…un objet des plus originaux qui rend hommage √† la fois √† leur nombre f√©tiche et porte-bonheur, le n¬į13, et au fameux coussin de Frog qui l’a accompagn√©e tout au long du rallye, malgr√© quelques p√©rip√©ties, et qui est arriv√© √† bon port √† Cape Town, le 16 d√©cembre 2016 !

Merci du fond du cŇďur √† Marie-Christine et Claude pour cette attention si d√©licate et tr√®s symbolique pour nous deux…

Voici une photo : ūüėČ

En route vers l’Europe !

En route vers l’Europe !

Voil√†, notre Stampe est maintenant d√©mont√© et plac√© dans un container pour repartir vers l’Europe en bateau !

Raymond Cuypers et son √©pouse Inge Daems ont pass√© plusieurs jours sur l’a√©rodrome de Stellenbosch, en Afrique du Sud, √† d√©monter l’avion et organiser son retour par bateau vers le port d’Anvers, en Belgique. Ils ont soigneusement emball√© les plus grosses pi√®ces, les ailes, la queue, l’h√©lice, etc. et ont plac√© le tout dans un container…pour un long voyage retour en bateau jusqu’en Belgique ! Arriv√©e pr√©vue le 17 f√©vrier 2017…. Il aura beaucoup voyag√© notre petit Stampe ūüėČ

Nous profitons de ce petit post pour remercier Raymond et Inge pour leur travail, effectu√© avec attention et passion, et nous voudrions √©galement remercier Jean-Michel Heckel et son √©pouse Michelle pour leur accueil inoubliable ici en Afrique du Sud, leur gentillesse, leur hospitalit√© et leur aide pr√©cieuse pour l’organisation de ce d√©montage et voyage retour. Merci √† vous quatre pour ce travail d’√©quipe, tout s’est d√©roul√© de mani√®re impeccable. Vous avez √©t√© une “dream team” pour nous !

Voici quelques photos du processus et du travail effectu√©….en attendant d’ici quelques semaines un dernier post avec les 100 plus belles photos de notre voyage !

Jean-Michel avec Raymond et Inge en train de commencer le processus de démontage de notre Stampe OO-GWB V29 :

image1

 

image2

image3

 

Le matériel pour le démontage :

IMG_5071

Les éléments de la queue sont enlevés en premier, puis les ailes :

IMG_5073

IMG_5072

Le container est arrivé, il faut maintenant tout caser et tout bien harnacher :

IMG_5078

IMG_5077

IMG_5079

IMG_5080

IMG_5081

IMG_5082

C’est fini…on ferme tout…derniers instants… au revoir petit Stampe :

 

IMG_5083

Prêt pour son dernier grand voyage avant longtemps :

IMG_5101

Et voilà le transporteur !

IMG_5099

IMG_5100

IMG_5102

IMG_5103

C’est bon, il est dessus ! En route pour le port de Cape Town…et la mer ! Bye bye !

IMG_5092

We have reached the southern coastline of the African continent

We have reached the southern coastline of the African continent

One leg of 240 nautical miles today, between Gariep Dam and Plettenberg Bay (FAPG), on the southern coastline of South Africa.

We woke up with a clear blue sky and the view from the hotel over the lake and the dam was stunning:

img_4870

This flight was one of the most difficult flights of all the trip. Bumpy, turbulent, high ridges of mountains to cross, severe downdrafts, etc..

img_1653

It has been a constant fight, a constant struggle for Cedric and me. Silence in the cockpit most of the time, concentration at its maximum. The performance of the plane was not great at 7000 feet…

The scenery was beautiful though:

img_3707

img_3690

img_3714

img_3704

And after a 3:30 hour flight, the coastline of the “Garden Route” appeared to us:

img_3746

img_3752

img_3760

img_3758

img_3763

There was windshear on short final at Plettenberg Bay. Not an easy landing. Kiwi landed perfectly but the Tiger Moth of the South-African crew damaged a tire when landing.

img_3764

Our Stampe also suffered some technical problems. One of the exhaust gaskets blew. Kiwi had to spend the whole afternoon on the tarmac to repair/replace it, so we can hopefully make it to Cape Town tomorrow…

300 nautiques, 3 vols, au cŇďur de l’Afrique du Sud

300 nautiques, 3 vols, au cŇďur de l’Afrique du Sud

Longue journ√©e de vol aujourd’hui. 307 nautiques √† parcourir entre la piste priv√©e de Blue Mountain Valley, situ√©e √† l’ouest de Johannesburg, et Gariep Dam (FAHV), en plein centre de l’Afrique du Sud. C’est un pays immense, grand comme presque trois fois la France, et il faut continuer √† avancer pour esp√©rer atteindre Le Cap vendredi midi.

Trois tronçons étaient au programme :
1. Blue Mountain Valley – Parys (FAPY)
2. Parys – Bloemfontein (FATP)
3. Bloemfontein – Gariep Dam (FAHV)

Lev√©s √† 6h du matin, nous n’avons pu quitter Blue Mountain que vers 10h30. Tr√®s tard donc ! Il a fallu ranger la tente, les sacs de couchage, faire la queue pour la douche (on campait tous sur le terrain et il n’y avait qu’une seule douche pour les femmes), pr√©parer l’avion, dire au revoir √† nos h√ītes, et enfin attendre que la radio de Nick (Team Alaska) soit r√©par√©e (elle aurait pris l’eau pendant la nuit la veille, √† cause de l’orage). La roulette de queue du Travelair de Pedro (Team Canada) a √©t√© ab√ģm√©e hier en fin de journ√©e, alors qu’il faisait quelques tours de piste pour le plaisir, et malgr√© le fait que plusieurs pilotes/m√©caniciens du rallye s’activaient autour depuis hier soir, elle n’√©tait toujours pas r√©par√©e √† 10h30 ce matin. Nous aurions aim√© attendre Pedro mais les deux Tiger Moth encore en course dans le rallye vont l’attendre et partiront avec lui. Pas besoin d’attendre tous ensemble donc, nous d√©cidons de mettre les voiles avec Team Alaska et le Stampe de Roel !

Le premier vol est tr√®s agr√©able et plut√īt court, 60 nautiques √† travers de belles vall√©es. Vol en formation avec le Stampe de Roel (voir notre post pr√©c√©dent).

img_3592

Parys (FAPY) est un tr√®s chouette petit a√©rodrome avec tout ce qu’il faut pour rendre heureux les pilotes d’aviation g√©n√©rale : un restaurant avec vue sur piste, une station essence, et un accueil serviable et efficace. Une fois pos√©s, nous nous dirigeons donc vers le restaurant pour prendre un copieux petit-d√©jeuner. Mais √† peine notre commande pass√©e, les premi√®res gouttes d’eau tombent, elles deviennent de plus en plus grosses…la pluie s’invite au programme !!! Il faut courir retourner aux avions, gar√©s √† 100 m√®tres dans l’herbe, pour installer les b√Ęches et attacher les ailes ! Nous mangerons des Ňďufs au plat et du bacon froids ūüėČ

Apr√®s le petit-d√©j, il faut remettre de l’essence dans nos avions. Les barils d’AVGAS pr√©vus pour nous sont apparemment d√©j√† vides ! Les quelques autres avions du rally arriv√©s ici avant nous ont tout pris ! Ce n’est pas leur faute, juste un mauvais calcul des quantit√©s dont tout le groupe avait besoin… Nous aspirerons donc le fond des barils pour le Travelair de Nick et notre Stampe et nous aurons tout juste ce qu’il nous faut pour notre prochain vol… Nous sommes les deux derniers biplans √† passer, les autres sont d√©j√† devant nous ou bien rest√©s √† Blue Mountain avec Team Canada…

Nous d√©collons vers 14h et le ciel est bien charg√© de gros cumulonimbus et d’averses de pluie. Il faut aller vers le sud-ouest mais l’horizon est bouch√©. Nous filons donc plus √† l’ouest, o√Ļ le relief est le plus bas, et rejoindrons notre route plus tard. Cette partie de l’Afrique du Sud est truff√©e de hauts plateaux et de montagnes. L’√©l√©vation de Parys √©tait d’environ 4500 pieds, idem pour les deux autres terrains du jour. Il faut contourner plusieurs grosses cellules, on prendra de la pluie, impossible de tout √©viter…

img_3654 img_3659 img_3658

Ph√©nom√®ne encore inconnu pour C√©dric et moi : des √©clairs sortent de nuages clairs et sans pluie ! Il y a de l’√©lectricit√© partout ici ! Comment savoir o√Ļ tombera le prochain ? Nous avan√ßons en priant que la foudre ne tombe pas sur nous ! Ouf, le terrain de Bloemfontein est en vue. Atterrissage sportif avec vent de travers et turbulences. Un gros nuage noir se trouve √† proximit√© du terrain, vite il faut √† nouveau faire le plein avant que ce ne soit le d√©luge. Les r√©servoirs sont √† peine remplis que les premi√®res gouttes tombent, d√©cid√©ment c’est la journ√©e ! On s√©curise l’avion et on installe la b√Ęche puis on court se r√©fugier dans le petit a√©ro-club ouvert.

Le OO-GWB sous la pluie à Bloemfontein :

img_4832

Accueil formidable comme d’habitude. On s’installe dans de grands et confortables fauteuils en cuir et on attend que le d√©luge passe… Il fait chaud et, bonheur ! L’a√©roclub vend des cornets glac√©s ! Des Magnum et des Cornetto ! Chacun choisit le sien et savoure ce petit instant de d√©tente dans le silence. Au bout d’une heure, ni le tonnerre ni la pluie ne cessent. On calcule que le dernier d√©collage c’est 18h au grand plus tard. Le coucher du soleil est √† 19h15 √† Gariep Dam, notre destination finale, et nous avons 1h15 de vol (98 nautiques), en comptant sur du vent de dos ! Il est 17h45, le tonnerre a cess√© mais pas la pluie. C’est toujours la douche et l’inondation :

img_4829

On sort quand m√™me dehors deux minutes pour examiner l’horizon et on voit qu’il s’√©claircit francement, derri√®re la silhouette du Travelair de Team Alaska :

img_4831

On rentre tremp√© ūüėČ Un instructeur local appelle un de ses amis qui lui envoie une photo prise √† quelques kilom√®tres de l√† : grand ciel bleu ! C√©dric appelle aussi Ingo, le pilote allemand du B√ľcker d√©j√† arriv√© √† Gariep Dam car parti beaucoup plus t√īt ce matin, et il nous confirme qu’il fait beau l√†-bas. Nous sommes 4, Nick et Lita de Team Alaska, et C√©dric et moi √† devoir prendre une d√©cision, ensemble. Les locaux nous encouragent √† rester ici pour la nuit et nous proposent gentiment de chercher un lodge pour nous. C’est tentant mais on a envie de continuer… Si on reste ici pour la nuit, la journ√©e de vol sera tr√®s longue demain et nous n’avons m√™me pas une brosse √† dent avec nous pour ce soir. En effet, tous nos bagages sont d√©j√† √† Gariep Dam, transport√©s dans un Van car l’Antonov (l’avion cargo du rallye) a arr√™t√© l’aventure √† Johannesburg… Il est 17h55, on d√©cide de commun accord d’y aller, quitte √† √™tre bien mouill√© pendant les 15 premi√®res minutes du vol, car la pluie n’a pas encore tout √† fait cess√©. On file donc aux avions, on d√©b√Ęche, on prot√®ge les iPads, on essuie un peu les si√®ges (ils sont tremp√©s malgr√© la b√Ęche), C√©dric d√©marre le
moteur √† la main (pour sauver la batterie, et oui le probl√®me n’est toujours pas r√©gl√©…), l’inspection pr√©-vol est faite, hop c’est parti !

Nick d√©colle en premier avec son Travelair…d√©collage muscl√©…√† peine ses roues sont en l’air que l’avion d√©rive brutalement vers la gauche. Au moins on sait √† quoi s’attendre ! C’est au tour de C√©dric. Idem, l’avion d√©vie directement de l’axe de piste vers la gauche malgr√© la correction de vent bien entendu appliqu√©e par C√©dric ! Le vent est encore tr√®s fort m√™me si l’orage est pass√©… bref, tout se passe bien finalement… Les deux biplans sont en l’air !

Ce dernier vol aujourd’hui restera pour moi, avec le Soudan, comme l’un des plus beaux de tout notre voyage. Lumi√®re √©clatante, paysages de Far West, ciel dramatique !

img_4852

img_4846

img_4862

img_4855

Nous ne regrettons pas d’√™tre partis, m√™me si c’√©tait un peu forc√© le destin…L’arriv√©e sur le lac artificiel de Gariep Dam nous fait penser √† Ouarzazate. Une impression de bout du monde, et de paix. Dire que des gens vivent l√† toute l’ann√©e. Il est 19h16 (!), Keith et Justin nous accueillent les bras ouverts, avec cidres et bi√®res, et nous offrent une place dans leur hangar pour la nuit, afin de pouvoir charger notre batterie… Merci Keith et Justin !

Sans l’hospitalit√© et la g√©n√©rosit√© des locaux, ce voyage n’aurait probablement pas pu se faire jusqu’au bout ! C’est gr√Ęce √† la solidarit√© de tous ces hommes et femmes que nous rencontrons √† chaque √©tape, qui partagent la m√™me passion que nous, que notre petit oiseau a pu √† chaque fois repartir et continuer son chemin. Quand on voyage comme √ßa et qu’on est loin de chez soi, c’est avec les locaux qu’il faut compter. Bien s√Ľr, on n’est jamais √† l’abri d’une mauvaise surprise. Mais dans l’immense majorit√© des cas, vous recevez des mains tendues et des sourires, absolument gratuits, parce qu’en fin de compte ces gens sont toujours fiers et honor√©s de vous accueillir sur leurs terres. Je pense que tous les voyageurs, les vrais voyageurs, qu’ils soient marins, pilotes ou marcheurs, partageront ce point de vue.

Une jolie surprise. Merci Roel.

Une jolie surprise. Merci Roel.

Ce matin nous avons eu une chouette surprise. √Ä peine r√©veill√©s et sortis de la tente, nous entendons le bruit d’un moteur en approche vers le terrain… il est 6h30, qui peut bien vouloir atterrir ici de si bonne heure? C’est alors que nous apercevons un biplan en courte finale, que les arbres en bout de piste cachaient jusqu’au dernier moment. Un tr√®s joli biplan, de couleur bleue…un Stampe !!! Le propri√©taire du seul Stampe en √©tat de vol en Afrique du Sud est venu nous dire bonjour ce matin √† Blue Mountain Valley !! Roel Stausebach habite les environs de Johannesburg et, ayant entendu parl√© du rally et du fait qu’un Stampe faisait partie de l’aventure, il a d√©cid√© de venir √† notre rencontre ici. N’est-ce-pas g√©nial ?

Il n’y a plus que deux Stampe bas√©s en Afrique du Sud mais l’un d’eux a √©t√© endommag√© il y a quelques mois par l’effondrement du toit d’un hangar et doit √™tre restaur√©. Roel Stausebach est donc le seul pilote¬†de Stampe encore en √©tat de vol. C’est un homme charmant et nous avons partag√© nos exp√©riences et l’histoire de nos deux Stampe en prenant le petit-d√©jeuner. Il a achet√© le sien aux √Čtats-Unis. C’√©tait un Stampe SV4-C (le notre est un SV4-B), construit en France en 1946. Mais son Stampe est un peu sp√©cial car il a √©t√© remotoris√© avec un Lycoming O-360 de 180 chevaux et Roel a install√© des feux de position, des nouveaux freins etc.. Il est probablement assez unique !

img_4860

img_4863

img_4866

Roel nous a ensuite accompagn√© pour notre premier vol de la journ√©e, jusqu’√† Parys (FAPY). Super petit vol de 45 minutes ensemble, deux Stampe en Afrique du Sud, qui l’aurait cru ?!

 

img_3536 img_3561

img_3563

img_3620

img_3625

Our Stampe has reached Johannesburg!

Our Stampe has reached Johannesburg!

We are now in South Africa! We are very happy to be here even though we are not yet in Cape Town! There are still three more days of flying before we can hopefully glimpse the Cape of Good Hope and finish the rally!

Yesterday, we took off from Gaborone only around 2 pm, with the Tiger Moth of Great Britain and the Travelair of Team Canada. All the other planes had already left the capital of Botswana in the morning but since we heard there was a good maintenance facility at the airport, Kiwi wanted to try to get our generator/battery problem fixed. Many people were busy working on our plane. We spent the whole morning in the hangar taking care of the plane…and the guys were really helpful.

img_4815

img_4795

img_4817

I got a bit bored so I decided to clean the aircraft! It was so dirty…and not easy! My back hurt afterwards!

img_4818

The problem finally seemed to be fixed. When we asked the boss of the maintenance shop how much we owed him, he said nothing. We insisted but he said he helped us with pleasure. The name of his company is Kalahari Air Services. If you ever need help in Gaborone, go there, they are fantastic. Cedric was not sure but we had to hurry up if we wanted to have a chance to reach our final destination of the day before sunset. As we cannot carry any luggage in our tiny bird, we had no stuff with us here, everything had already left with the Antonov for South Africa! So I urged Cedric to leave, really didn’t want to be stuck in Gaborone for the night with not even my toothbrush ūüėČ

A few minutes after takeoff, in formation with the two other biplanes, we crossed the border and entered the airspace of South Africa! The landscape suddenly transformed into something completely different from what we had seen so far! It became much greener and the bush changed into an area dominated by high plains surrounded by several old ridges. This is exactly how we imagined South Africa.

img_3373

img_3377

We flew in formation with the British Tiger Moth of John and Norman…

img_3401

We flew over a huge quarry of diamonds…and the approach towards Lanseria (FALA) was stunning. It looks like Italy or the lake L√©man in Switzerland, at least from the sky…

img_3442

img_3452

Lanseria is a port of entry, close to Johannesburg, where we had to land to clear customs and get a temporary import certificate for our plane. The authorities of South¬†Africa tend to be suspicious of pilots flying into the country with their own airplane and then selling it in parts without paying any VAT or customs tax. We have to promise that we will not sell it here, in parts, and so the plane is “detained” by the authorities as long as we do not prove that we actually fly out of the country with the plane as it is! The process went quite efficiently and we had a nice ride on the tarmac ūüėČ

fullsizerender

After 40 minutes we were airborne again for the shortest flight of the rally, a 15-minute flight to a private lovely airfield located west of Lanseria. The name of this private grass airstrip is Blue Mountain Valley (no ICAO code). We landed there just before sunset. All the other biplanes of the rally were already there. We did a few low passes above the field to greet our hosts!

img_3489

img_4812

Today, we enjoyed a day of rest and a private air show organised by the owner of this little airfield. Many pilots with all sorts of different planes (old timers and modern ones) came from all over the country to meet the pilots of the biplanes of the rally. Tonight we will enjoy another BBQ with everyone here and will spend our second night in a small tent, on the grass of the airfield itself. Hopefully with no rain and scaring lightning this time. Our mattress and personal stuff got completely soaked yesterday night…Kiwi did not sleep very well and is having a nap (see the¬†picture below) while our clothes, shoes etc. get dry ūüėČ

img_3521

This was the view from our tent this morning, set up right in the middle of the runway. Cool, isn’t it? After raining all night, nice clear blue sky, this is South Africa ūüėČ

img_4814

Finally, we would like to dedicate these two last flights to our friend Manfredo, and co-owner of our Stampe. Thank you Manfredo for your friendship and for giving us your full trust and your support in our adventure.

We will leave very early tomorrow morning for Gariep Dam (FAHV), via Parys (FAPY) and Bloemfontein (FATP). 307 nautical miles in total…

 

 

8 biplans sur 10 encore en course au Botswana

8 biplans sur 10 encore en course au Botswana

Notre petit oiseau (ou insecte…parce que certains trouvent qu’il ressemble √† une libellule !) a atteint le Botswana hier et, malgr√© nos probl√®mes persistants de batterie et de fuite d’huile, il continue donc son voyage jusqu’au Cap !!

img_1881

Photo prise en passant la frontière entre le Zimbabwe et le Botswana :

img_3208

Mais ce n’est malheureusement plus le cas pour tout le monde…

Au d√©part de Bulawayo (Zimbabwe) vendredi matin, nous n’√©tions que cinq biplans sur dix. Les trois Tiger Moth participant au rally avaient “fait d√©sertion” pour quelques jours. Team Botswana souhaitait faire d√©couvrir son pays aux pilotes des deux autres Tiger Moth, qui sont des amis proches, et la route du rally ne passant pas par le fameux delta de l’Okavango, au nord du Botswana, ils ont pr√©f√©r√© nous quitter pour quelques jours… L’√©quipe allemande du Waco (gros biplan rouge vif), Fabian et Johannes, les a suivis, car eux ne souhaitaient pas p√©n√©trer au Zimbabwe, pour des raisons qui leur sont propres, mais probablement √† cause de ce que Mugabe “a fait” aux blanc il y a plusieurs ann√©es…. √ßa se discute. Enfin, les deux h√©licopt√®res accompagnant le rally ont pr√©f√©r√© √©galement survoler l’Okavango plut√īt que le Zimbabwe.

Avec le joli Stearman jaune de Team Eagle qui s’est tristement √©cras√© au nord de Nairobi le 26 novembre dernier (sans faire de victimes), il n’y avait donc plus que 5 biplans sur dix align√©s sur le tarmac de Bulawayo vendredi matin : les trois Travelair 4000 (am√©ricains et canadien), le B√ľcker Jungmann (biplan allemand) et notre Stampe. Il flottait un peu comme un parfum de fin de rally, m√™me si en r√©alit√© une semaine nous s√©pare encore de l’arriv√©e au Cap ! Beaucoup de choses peuvent se passer, et les jours √† venir s’annoncent tr√®s charg√©s…

img_1886

Mais tous les biplans se sont finalement retrouv√©s hier √† Limpopo Valley (FBLV), √† l’extr√™me pointe Sud-Est du Botswana, tous sauf….Team Botswana. Un orage extr√™mement violent avant-hier soir sur la ville de Maun, dans la r√©gion de l’Okavango, a endommag√© le Tiger Moth (et l’h√©lico de l’√©quipe HeliPaddy). Pourtant bien arrim√© au sol, de fortes rafales de vent ont manifestement fait bouger le biplan botswanais qui s’est encastr√© dans l’h√©lico (√©quipe 21 du rally)…

img_1635

Les d√©g√Ęts seraient r√©parables (ouf !) mais c’est bien s√Ľr la fin du rallye pour le biplan de Team Botswana.

Ce genre d’incident fait r√©fl√©chir sur l’importance de bien attacher un avion, biplan ou pas, quand il reste dehors pour la nuit…
Cédric et moi se disons aussi que nous avons bien fait de rester au Zimbabwe, épargné par les orages ces derniers jours.

Seul huit biplans continuent donc leur chemin, en route vers l’Afrique du Sud, qui sera le dernier pays de notre voyage.

L’a√©rodrome de Limpopo Valley est un petit terrain comme on en r√™ve. Le terminal est recouvert d’un joli toit en chaume et la structure du b√Ętiment est tout en bois :

img_4777

Team Canada à gauche et en arrière-plan notre Stampe !

img_4779

Pas de contr√īle de douanes ni de s√©curit√©, pas de taxes, et nous sommes √† quelques minutes d’un magnifique lodge…

C’est au Botswana, v√©ritable sanctuaire naturel de la faune africaine, que nous avons vu le plus d’animaux depuis le ciel pour l’instant.

img_1890

img_3335

img_3344

Et c’est aussi au Botswana que Kiwi a effectu√© son premier safari animalier en Jeep ! Nous avons eu l’immense privil√®ge de s√©journer une nuit dans le somptueux Mashatu Lodge, au cŇďur de la r√©serve de Tuli Block, et de partir √† la d√©couverte des animaux dans leur milieu naturel… Premi√®re exp√©rience pour Kiwi, nous avons √©t√© plut√īt g√Ęt√©s :

 

img_3317

img_3243

img_3272

img_3297

img_8937

On verra si l’Afrique du Sud offre encore mieux ou pas, depuis le ciel comme depuis la terre ferme ūüėČ

C’est √† nos trois filleuls que nous d√©dions ces derniers vols. √Ä L√©opold, Edgar et Rebecca.

photo-tami-walker

Nous sommes en Zambie !

Nous sommes en Zambie !

Le Stampe OO-GWB a atteint la Zambie samedi dernier et nous sommes maintenant √† Lusaka, sa capitale… Vu les probl√®mes techniques de ces derniers jours, nous sommes tr√®s heureux d’√™tre d√©j√† l√† ! C√©dric et notre m√©canicien Raymond Cuypers ont travaill√© d’arrache-pied √† Zanzibar pour que le Stampe soit dans le meilleur √©tat possible pour continuer l’aventure jusqu’au Cap. Plusieurs probl√®mes ont √©t√© d√©tect√©s. La g√©n√©ratrice de courant est en panne, celle de secours ne semble pas fonctionner correctement. Nous ne pouvons plus compter que sur notre batterie, mais sa capacit√© est limit√©e et elle se vide au fil du vol. Nous n’avions plus que 6V √† l’atterrissage √† Zanzibar (HTZA). Je n’arrivais plus √† transmettre.

Nous avons quitt√© Zanzibar le 2 d√©cembre et la journ√©e a √©t√© particuli√®rement difficile. 462 nautiques en une journ√©e. 6 heures et 42 minutes la t√™te dans le bruit, le vent, dans les turbulences et sous la pluie (nombreuses averses sur notre route, impossibles √† √©viter)…vous √™tes une loque quand vous arrivez √† destination. J’ai essay√© de tenir les commandes au maximum pour laisser √† C√©dric toute l’√©nergie dont il avait besoin pour assurer les atterrissages dans des conditions d√©licates. Mission accomplie mais en arrivant √† Songwe (HTGW) le soir du 2 d√©cembre, nous r√©alisons que nous avons perdu notre g√©n√©ratrice de secours pendant le vol ! Stup√©faction. Ville du sud de la Tanzanie, Songwe est une ville industrielle sans int√©r√™t. J’ai toutefois rencontr√© une charmante habitante de la ville, venue sp√©cialement nous voir √† l’a√©roport pour l’occasion. Elle nous suivait depuis le d√©but via les r√©seaux sociaux ! D’origine roumaine, dentiste depuis 30 ans √† Songwe, son sourire m’a apport√© beaucoup de motivation ce soir-l√†, √©puis√©e par les vols du jour et en pleine crise de doutes par rapport √† la suite du voyage que j’√©tais… Merci Monica.

Samedi 3 d√©cembre, nous traversons la fronti√®re entre la Tanzanie et la Zambie quelques minutes apr√®s le d√©collage de Songwe. Rien vu du ciel n’indique que nous passons d’un pays √† l’autre, pourtant nous ne volions pas haut. La savane s’√©tend √† perte de vue. Notre premi√®re escale est Kasama (FLKS), minuscule a√©rodrome avec une piste en terre. Une premi√®re pour C√©dric ! Il a assur√© comme un chef !

img_2693

Beaucoup de gens, des villageois, √©taient l√† pour nous accueillir. Ils nous attendaient depuis des heures, mass√©s derri√®re les grillages. On se sent presque coupable quand on voit tous ces hommes, femmes et enfants, nous regarder avec des √©toiles pleins les yeux et nous poser tant de questions. Une question amusante qui revenait souvent √©tait “comment faites-vous quand il pleut ?”. Cette probl√©matique avait vraiment l’air de les intriguer !!! Nous n’aurons que quelques minutes √† leur consacrer et nous devrons repartir… Gros sentiment de culpabilit√©. Mais, chers villageois de Kasama, merci √† vous tous, merci pour votre bienveillance ! Il para√ģt que le peuple zambien est consid√©r√© comme l’un des plus sympathiques d’Afrique. Pacifistes de nature, timides mais joyeux, j’esp√®re que vous resterez toujours comme vous √™tes !

Le dernier vol de la journ√©e du 3 d√©cembre restera certainement comme l’un des plus beaux vols de tout le voyage. Nous avons la chance de survoler le plus grand marais d’Afrique, √† quelques m√®tres du sol, en toute libert√©. Le Marais Poitevin peut aller se rhabiller √† c√īt√© des gigantesques √©tendues vertes du Marais de Bangweulu. 190.000 km¬≤ de mar√©cages d’une beaut√© exceptionnelle, √† la fronti√®re du grand Congo. La Zambie, pays superbe, serein, et encore trop m√©connu. La nature ici a b√©n√©fici√© de l’absence de guerres destructrices. Le pays regorge d’eau, de rivi√®res, cascades et lacs, et la faune est partout, prot√©g√©e par de nombreux parcs nationaux. A d√©couvrir de toute urgence, avant que le tourisme de masse ne g√Ęche tout !

vlcsnap-2016-12-05-16h48m32s926

vlcsnap-2016-12-05-16h54m52s480

Notre deuxi√®me vol de la journ√©e (oui…encore une grosse journ√©e ce 3/12/2016 : 378 nautiques) nous emm√®ne sur une petite piste priv√©e (FLAA) appartenant √† un fermier, Newton, propri√©taire terrien dans la r√©gion de Kawa (centre de la Zambie). Magnifique piste en herbe, en parfait √©tat, nous sommes une fois de plus accueillis comme des h√©ros que nous ne sommes pas par tous les fermiers du coin.

img_2789

Des bi√®res et collations fra√ģches nous attendent √† notre arriv√©e, ainsi que des salades de l√©gumes, viandes froides et quiches √† profusion, cuisin√©es avec les produits de leur ferme. La r√©compense, le bonheur ! Kawa est un petit paradis terrestre, dont le secret est jalousement gard√©. Le sol est d’une richesse et d’une fertilit√© incroyables, la flore luxuriante. La vie de brousse que m√®nent ces fermiers, blancs dans leur immense majorit√©, souvent chass√©s du Zimbabwe voisin il y a 20 ans…est √† mille lieux de la notre en Europe… On peut ne pas √™tre d’accord avec ce que font ces fermiers blancs…mais les locaux partagent le produit de leurs productions…tout le monde vit de mani√®re pacifique ici, pour l’instant en tout cas…

Dimanche 4 d√©cembre. Un seul vol, “court”, 115 nautiques. Enfin !! Destination : l’a√©roport international de Lusaka (FLKK). Finis les petits terrains de brousse. Nous sommes attendus pour un grand show a√©rien combinant voitures anciennes et avions de collection. Le spectacle √©tait au rendez-vous. Maintenant nous avons droit √† une journ√©e de repos…et d’√©criture de notre blog !

Nous publierons plus de photos de ces trois derniers jours d√®s que nous le pourrons, merci pour votre patience. En attendant, nous voudrions d√©dier ces vols √† tous ceux qui nous ont accueilli un certain 2 juillet 2016 sur l’a√©rodrome de Pithiviers en France. Il s’agissait de notre toute premi√®re sortie, √† deux, avec notre Stampe. Pour cette premi√®re sortie, nous avions voulu rejoindre les Stampistes de Pithiviers et d’ailleurs, r√©unis pour un Fly-in de 2 jours. Partis d’Anvers, en Belgique, en d√©but d’apr√®s-midi, avec beaucoup de retard √† cause de la m√©t√©o, nous √©tions arriv√©s √† Pithiviers juste avant le coucher du soleil. Pour nous, √† l’√©poque, c’√©tait un exploit. C√©dric avait seulement quelques heures d’exp√©rience sur l’avion. L’accueil et les t√©moignages d’amiti√© que nous avons re√ßus ce jour-l√† et le lendemain resteront √† jamais grav√©s dans notre m√©moire. Nous d√©dions donc ces derniers vols √† Jean-Pierre Le Bouedec, Martine, Michel, Val√©rie, Herv√©, Genevi√®ve et tous les autres Stampistes ou passionn√©s de ce bel oiseau. Merci les amis, vous nous avez donn√© la foi pour entreprendre ce p√©riple.